Salle de Presse

Recherche:

Son Altesse le Premier ministre Cheikh Jaber Mubarak Al-Hamad Al-Sabah a reçu, en présence de S.E. le ministre de l'Information et ministre d'État pour les Affaires de la Jeunesse Cheikh Salman Sabah Al-Salem Al-Sabah, dans la tente Amiri au palais de Bayan aujourd'hui messieurs le président de l'Association koweitienne de journalistes et les éditeurs des journaux locaux afin d'échanger leurs points de vue à propos de la loi sur les médias.
Il a exprimé dès le début de la réunion son rejet absolu de restreindre la liberté de la presse, en disant: «S'il y'a quelque chose dont nous sommes fiers au Koweït c'est notre presse et nos medias, soulignant qu'il n'y a aucune intention de museler ou restreindre les médias.
Il a ajouté clairement et explicitement « on ne peut pas accepter que notre presse soit inférieur à n'importe quelle autre presse libre dans le monde ». Son Altesse a ajouté: «Si nous sommes parfois déçu par ce qui est publié, cela ne signifie pas qu'il faut restreindre la liberté d'expression car nous avons une grande confiance dans notre presse qui parfois ne publie pas certain articles tandis que d'autres medias les publient, ce qui prouve le sens de responsabilité de notre presse et leur souci pour l'intérêt du Koweït et son peuple ».
Il a ajouté que «la plupart des problèmes dont le Koweït fait face sont parfois dû au sensationnalisme journalistique, en s'interrogeant «pourquoi pas être réaliste et se mettre au dialogue afin de discuter de ces problèmes et en définir les causes ».
Son Altesse a exprimé sa confiance total dans les institutions de la presse koweïtienne et son engagement quant aux intérêts du pays et a exprimé sa volonté d'écouter les points de vue des éditeurs à propos de la loi sur les médias ou d'autres sujets qui concernent les médias ».
Son Altesse le Premier ministre a souligné que le gouvernement « n'est pas contre la presse, au contraire, le gouvernement soutien et manifeste sa fierté dans tous les forums et congrès d'avoir une telle presse, ajoutant que la presse koweïtienne a toujours été la première à défendre le pays que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur, même si elle critique la performance du gouvernement ».
En ce qui concerne le verdict d'acquittement dans la plupart des affaires judiciaires d'opinion déposées par le Service de Sécurité de l'Etat ou le ministère de l'Information, Son Altesse Cheikh Jaber a déclaré « nous respectons les verdicts de la justice », soulignant que les verdicts des tribunaux peuvent varier.
S.A. Cheikh Jaber a salué le sens de contrôle des institutions médiatiques koweïtiennes, « elles tiennent à éviter ce qui nuis au pays et soutiennent ce qui est dans son intérêt quand elles publient les articles et ceci grâce à leur longue histoire et pratique professionnelle responsable ».
Il a ajouté que les libertés « dont nous jouissons sont le reflet de nos coutumes et traditions qui unissent les citoyens et le dirigeant ».
Les éditeurs ont exprimé leur appréciation pour la position de Son Altesse le Premier ministre envers les institutions médiatiques koweïtiennes et sa disposition à écouter leurs points de vue à propos du projet de loi sur les médias et son accord avec leurs propositions pour réexaminer le projet de loi par le biais de la coordination continue.
Ils ont souligné la nécessité de ne pas confondre la presse écrite et visuelle avec les medias sociaux, en notant la nécessité d'avoir des législations spécifiques aux medias sociaux. Les éditeurs ont reconnu l'importance d'un system de contrôle financier sur les médias et les institutions de presse, mais ils ont insisté à ce qu'il soit confidentiel afin de ne pas nuire à ces institutions de presse ou qu'il soit utilisé contre elles.
La réunion a été suivie par le président du Conseil d'administration de KUNA, Cheikh Mubarak Al-Duaj Al-Ibrahim Al-Sabah et un certain nombre de hauts fonctionnaires au Diwan de Son Altesse le Premier ministre.
Retour à toutes les Nouvelles