Salle de Presse

Recherche:

 

Son Altesse le Premier ministre Cheikh Jaber Mubarak Al-Hamad Al-Sabah a affirmé que la position du gouvernement concernant l'élimination des intérêts des prêts « c'est que le gouvernement n'a aucune objection à prendre toute mesure ayant un intérêt pour le peuple koweïtien et n'y serait jamais opposé ».

Son Altesse a déclaré lors de la réunion avec un nombre d'écrivains et journalistes koweïtiens « que certaines personnes peuvent confondre la position du gouvernement concernant l'élimination des intérêts des prêts, car sa position se compose de deux parties, et que le gouvernement n'a aucune objection à prendre toute mesure dans l'intérêt du peuple koweïtien et ne s'y opposerait jamais ».

Son Altesse a ajouté que le gouvernement est soucieux de ne pas exposer le secteur bancaire koweïtien à des effets négatifs, parce que la question de l'élimination des intérêts de prêts a des dimensions techniques et sociales qui doivent être balancées, de sorte que toute décision que nous prenons doit être dans le contexte de préserver la réputation de notre secteur bancaire aux niveaux régional et international.

Son Altesse a souligné que la question n'est pas le budget prévisionnel désigné pour payer les intérêts des prêts, en disant que le gouvernement est un adversaire honorable et ne tolérera pas de voir quiconque souffrir de l'injustice au Koweït. Je pense que, par la volonté Allah, tout sera résolu et la question des prêts n'est pas contre le gouvernement, mais nous sommes avec ce qui est juste sans nuire à nos institutions bancaires et aux intérêts des citoyens.

En réponse à une question concernant « l'exagération » du gouvernement quant au nombre de logements que il entend construire, Son Altesse a déclaré que les projets de logements et la construction de nouvelles villes sont la priorité du gouvernement et le peuple koweitien. Les déclarations ne sont pas exagérées parce que le ministre d'État aux Affaires du logement a examiné les compagnies de logement et a visité de nombreux pays. Ainsi, il est possible pour les entreprises internationales de construire les villes intégrées munies d'électricité et d'eau et etc., ajoutant que les fonds ont été alloués, les terres sont disponibles, il ne reste que trouver des entreprises capables de construire ces villes.

Son Altesse a souligné qu'il travaillera en coopération avec le pouvoir législatif pour émettre des législations spécifiques pour exempter ces projets de logement de procédures de routine obstructives à la réalisation de tels projets car c'est une priorité du gouvernement surtout que ces entreprises amèneront une centaine de milliers de travailleurs et la routine pourrait retarder la venue de ces travailleurs. Le gouvernement œuvrera à faciliter et à simplifier les procédures conformément aux règles.

Le ministre d'État aux Affaires du cabinet et ministre d'État aux Affaires municipales Cheikh Mohammed Abdullah Al-Mubarak Al- Sabah a expliqué que le gouvernement ainsi que l'Assemblée nationale ont convenu d'établir des priorités pour la coopération entre les deux pouvoirs, avant tout, adopter une loi de chômage qui touche le plus grand segment de la population active du Koweït qui sont près de 450 000 personnes.

Il a également ajouté que, parmi d'autres lois il y a la loi de travailler dans le secteur privé et la loi pour les petits projets, les deux lois ont été approuvées récemment par l'Assemblée nationale ainsi que les lois BOT et l'Autorité alimentaire qui permettra au gouvernement d'imposer des pénalités importantes sur ceux qui apportent de la nourriture avariée, loi des télécommunications, la loi des sociétés coopératives, la loi concernant les médias, les modifications sur la loi de la nationalité, la loi de contrôle préalable et ultérieure et la loi d'organiser l'exploitation des espaces terrestres qui a été modifiée par un décret d'urgence « cette loi facilitera le travail des grandes entreprises pour exécuter leurs projets ».

Il a souligné que ces lois sont prioritaires pour le gouvernement et l'Assemblée nationale, elles auront un impact positif sur les citoyens lorsqu'elles seront approuvées », soulignant que les domaines de l'éducation, la santé, le logement et les retraités n'ont pas besoin de nouvelles lois» et s'ils exigent des modifications, nous espérons que l'Assemblée nationale prendra l'initiative de suggérer des amendements qui seront examinés au sein des commissions parlementaires en présence du gouvernement ».

Le ministre de l'Information et ministre d'État pour les Affaires de la jeunesse, Cheikh Salman Al-Hmoud Al-Sabah a déclaré que la loi sur les médias que le gouvernement prévoit présenter combine en une seule loi les deux lois sur les publications et la distribution du matériel audio-visuel.

Cheikh Salman Al- Hmoud a souligné que la loi sur les publications parues et mise en œuvre en 2006, et la loi de distribution audio-visuelle émise et mise en œuvre en 2007 présentaient quelques points négatifs quand elles ont été mises en œuvre ce qui nécessitait des modifications législatives car loi des publications dicte que les compagnies de publications compte un capital de 49 % pour la partie koweïtienne et 51 % pour l'entité étrangère ce qui obstruera l'investissement.

Il a également ajouté qu'il y avait de nombreuses questions que la loi n'a pas examinées telles que la distribution électronique et les réseaux sociaux. La plupart des sanctions sont traitées selon le code pénal qui prévoit des sanctions financières et d'emprisonnement en contradiction avec le concept de médias libres.

Il a également expliqué que cette loi facilite les choses pour le personnel médiatique et pour le ministère, et il est devenu une nécessité d'avoir une seule loi. Ceci peut être considéré un saut qualitatif parce qu'il y a une tendance dans le monde entier à unifier et simplifier les législations, soulignant que le gouvernement a mis les principes de base les plus importants de la loi visant à promouvoir la liberté des médias et de remplacer les peines de prison par des sanctions financières, « en principe, cela soutiendrait l'image du Koweït dans les médias », soulignant que lorsque le gouvernement finissent de concevoir la loi, il la soumettra à l'Assemblée nationale.

Sur l'échec du gouvernement à promouvoir suffisamment ses projets d'une manière claire, Son Altesse a dit : « j'ai personnellement remarqué cette négligence, malgré la variété des programmes télévisuels, mais ils ne diffusent que rarement l'importance des projets gouvernementaux, alors que dans d'autres pays, nous remarquons que les responsables de ces pays mettent fortement l'accent sur la promotion de leurs projets de développement par le biais les médias.

Son Altesse le Premier ministre a affirmé son désir pour que les médias aient un statut particulier dans le pays « quand je suis entré en fonction au ministère de la Défense j'étais désireux d'établir un quatrième pilier pour les médias au-delà des principaux piliers du ministère qui sont les forces terrestres, marine et aérienne.

Son Altesse a déclaré que les médias « transforme la défaite en victoire et vice versa, il remonte le moral ». Il a exprimé sa profonde confiance dans la présence d'un média conscient qui a le sens de planifier pour l'avenir.

Dans ce contexte , Son Excellence le ministre de l'Information et ministre d'État aux Affaires des jeunes Cheikh Salman Sabah Al- Salem Al- Hmoud Al-Sabah a expliqué lors de la réunion que basé sur les instructions de Son Altesse le Premier ministre, une décision a été prise pour former un comité pour les médias de l'Etat, et ce comité est chargé d'élaborer les politiques en matière de médias étrangers et locaux en soulignant qu'il y a une tendance à établir des bureaux médiatiques dans tous les instituts de l'État afin de communiquer avec le public en ce qui concerne les diverses questions médiatiques.

Cheikh Salman Al-Hmoud a ajouté que les medias de l'Etat font partie des médias publics c'est pour cette raison que Son Altesse le Premier ministre a souhaité instruire les membres du gouvernement à promouvoir le développement de l'environnement culturel et médiatique du pays, en particulier à travers l'activation du rôle de porte-parole officiel de dans le conseil des ministres.

Il a également souligné que des changements ont eu lieu dans le mécanisme de promotion des projets à travers la mise en place d'un gros budget pour le marketing et de promotion, selon les étapes de base que nous exécutons actuellement avec beaucoup d'effort, soulignant que le ministère de l'Information aspire à un investissement plus large dans les médias, car les médias koweïtiens nécessite encore plus de développement dans ses institutions officielles.

Son Altesse le Premier ministre a révélé qu'il désignera un jour par semaine pour recevoir les citoyens « pour qu'ils expriment leurs plaintes contre les autorités administratives et en même temps pour alléger la pression sur l'Assemblée nationale », soulignant que tous les fonctionnaires de toutes autorités administratives seront tenu pour responsable d'entraver le travail administratif et entrave les intérêts des citoyens.

Répondant à une question quant à savoir s'il existe des initiatives rapprocher des points de vue entre le gouvernement et l'opposition, et si le gouvernement acceptera la décision de la Cour constitutionnelle concernant la modification de la loi de vote, Son Altesse a répondu : «Je pense que vous parlez amèrement, nous ne tolérerons jamais la division du peuple koweïtien et si nous respectons le point de vue opposé notre point de vue doit être aussi respecté.

Son Altesse a déclaré: « le conflit a atteint un point où une partie cherche à tordre le bras de l'autre partie».

Son Altesse a affirmé que le gouvernement acceptera la décision de la Cour constitutionnelle concernant le droit de vote, que d'autres devraient reconnaître publiquement leur rapport à la décision du tribunal, et le gouvernement sera le premier à accepter la décision du tribunal.

Son Altesse a souligné que les portes du gouvernement sont ouvertes « nous ne forçons quiconque de venir à nous et en retour nous n'irons pas à l'autre partie pour lécher leurs bottes » affirmant qu'il ya un conflit dans les points de vue qui est une bonne chose, mais nous n'accepterons pas pour ce conflit, d'atteindre un niveau de haine entre nous, nous devons nous sacrifier pour le bien du Koweït.

Son Altesse a expliqué que lors de l'amendement de la loi électorale ainsi que les nombres de circonscriptions modifié à vingt-cinq avec deux votes, il y avait opposition à cet amendement, mais l'opposition a participé aux élections et a gagné.

Son Altesse le Premier ministre a également affirmé que la dissolution de l'Assemblée nationale est dans les mains de Son Altesse l'Emir, et le respect de la décision de la Cour constitutionnelle est une obligation pour tous.

Son Altesse a nié qu'il y ait une initiative pour le dialogue entre le gouvernement et l'opposition, mais il ya des individus qui espèrent rapprocher les points de vue divergents de plus près. Son Altesse a également ajouté que, selon la Constitution koweïtienne, le gouvernement contrôle les instituts du pays et nous sommes d'accord avec l'idée que «la centralisation» a été un échec ; les gouvernorats doit avoir les mains libres pour prendre les décisions aptes dans certaines régions administratives d'expertise au sein des limites des gouvernorats. Son Altesse a souligné que le gouvernement a discuté la question de la limitation centralisation administrative, en principe, à savoir accorder plus de pouvoir aux gouvernorats, considérant que le concept de centralisation est devenue désuet et est loin de satisfaire aux exigences actuelles. Si chaque gouvernorat bénéficie de ses pouvoirs, il est possible de résoudre une partie des problèmes tels que la congestion du trafic et le logement car il serait possible pour le secteur privé de supporter une partie du fardeau par le biais de la privatisation.

Il a également souligné que «le gouvernement accepte la critique utile et constructive ainsi que des points de vue opposées ». Les hauts fonctionnaires de l'Etat n'ont pas de problème avec ceci non plus, et n'ont pas du tout de tactiques pour perturber, au contraire, le gouvernement travaille avec transparence et une coopération sérieuse avec l'Assemblée nationale pour développer le pays.

Répondant à une question pour savoir si le gouvernement traite l'actuelle Assemblée nationale en Assemblée temporaire ou non, Son Altesse a déclaré que le gouvernement et l'Assemblée nationale coopèrent pour l'intérêt du Koweït et nous ne gênent pas les opinions des membres de l'Assemblée comme ils sont libres de démontrer et de partager leurs visions et leurs positions, car il n'y a plus de blocs qui influencent la position des députés ou leurs convictions.

En ce qui concerne ce que l'un des députés a soulevé sur l'existence de ce qu'on appelle « l'Armée iraquienne du Mahdi » au Koweït , Son Altesse a réfuté ces allégations en insistant sur l'importance de vérifier la validité des rumeurs qui circulent, tout en soulignant sa grande confiance dans le peuple koweitien et leur conscience profonde qui parle à l'esprit et à la raison. Son Altesse a clarifié sa position concernant l'exploitation des médias par certains membres de la famille régnante dans l'exercice de propres agendas, Son Altesse a souligné que « l'ambition politique est légitime parmi les membres de la famille régnante si elle est dans l'intérêt du Koweït et le peuple koweïtien, et moi personnellement, je faisais partie des ceux qui étaient une source de gênes à un moment où nous n'avons pas utilisé les députés ou les médias pour attirer l'attention des dirigeants politiques à nos ambitions et notre vision pour l'action et la réforme; et aujourd'hui je suis prêt à écouter le point de vue et suggestions de n'importe quel membre de la famille.

Son Altesse a également souligné, à plusieurs reprises qu'il a fait appel aux députés de cesser de manipuler les émotions des citoyens et être guidés par la masse pendant et après les élections, en insistant sur l'importance de mener la masse et pas être dirigé par elle, car il faut qu'ils assument leurs responsabilités et alerter le gouvernement et ses institutions de ses erreurs afin de les corriger et de les traiter sans sensationnalisme médiatique qui peut s'écarter de la trajectoire de la réforme désirée.

En ce qui concerne le déséquilibre démographie dans pays, Son Altesse Cheikh Jaber Al-Mubarak a déclaré que le gouvernement se dirige vers la limitation de la main-d'œuvre étrangère inutile dans une tentative de réduire la l'envoi des fonds à l'étranger en attirant des travailleurs productifs avec leurs familles dont le pays et le marché koweïtien bénéficieront et ainsi lutter contre le phénomène du travail de la main-d'œuvre clandestine qui viole la loi.

Son Altesse a souligné que le gouvernement dispose du projet « le client mystère » qui travaille sur le terrain pour surveiller le rendement des institutions gouvernementales, et le travail est fait pour mettre en œuvre ce projet dans la façon dont nous espérons et souhaitons atteindre, soulignant que toute personne négligente dans son travail ne durera pas dans son travail quelle que soit sa position.

Répondant à une question concernant les relations entre Koweït et l'Irak après le report de la visite prévue de Son Altesse à l'Irak plus d'une fois ainsi que les événements récents à la frontière des deux pays, Son Altesse a déclaré : « l'incident à la frontière est terminée et les deux parties ont convenu de démolir les maisons illégalement construites ». Dans le même contexte, il a ajouté que la rencontre entre Son Altesse l'Emir et vice-premier ministre irakien lors du dernier sommet arabe qui s'est tenue à Doha, a prévu sa visite en Irak en affirmant qu'il est prêt pour cette visite mais dans l'attente de l'invitation du côté irakien.

Son Altesse a ajouté que la visite sera importante pour les deux parties afin de régler toutes les questions en suspens que nous espérons être résolues fraternellement ; expliquant qu'une délégation commerciale, économique et médiatique accompagnera sa délégation officielle.

En ce qui concerne la fiabilité de la déclaration des Émirats arabes Unis qui a été adressée à l'État du Koweït relatif à l'existence d'un lien entre des citoyens koweïtiens et une cellule des Frères musulmans, et qui a été accusé d'une tentative de coup d'Etat dans les EAU, Son Altesse a réfuté les allégations qu'il y avait des informations sur la liaison de ces citoyens avec la cellule accusé. Mais, S.A. a affirmé « au cas où la Cour aux Émirats arabes unis a jugé qu'il avait implication des suspects koweïtiens, alors nous n'allons pas rester silencieux et allons prendre les mesures nécessaires avec la coopération de nos frères dans les départements concernés dans les Emirats.

Et en ce qui concerne ceux qui violent la loi au niveau des autorités et syndicats sportifs en l'absence de toute imputabilité, Son Altesse a souligné que le gouvernement a soigneusement envisagé de prendre toute action qui pourrait nuire à notre participation à des manifestations sportives internationales, affirmant que le gouvernement ne tolérera pas et n'abandonnera pas sa domination sur les différents organismes et institutions.

A propos de la vision future du gouvernement sur les moyens de débourser les excédents et les réserves des générations futures, Son Altesse le Premier ministre a expliqué que les générations futures qui vont bénéficier de ces réserves sont les générations qui seront témoins de la interruption de la production de pétrole dans le pays, affirmant que les réserves des générations futures sont en sécurité et n'ont pas été touchées par la crise économique.

Il a également souligné que le déficit et l'hésitation dans la prise de décisions précédemment ne se reproduiront pas avec le gouvernement actuel, soulignant qu'il ne reculera devant une décision qui contribue à réformer et punit ceux qui enfreignent la loi.

En réponse à une question concernant l'exactitude de ce qui a été attribué à Son Altesse Cheikh Jaber Mubarak Al-Hamad Al-Sabah lors de l'invasion de Saddam du Koweït en disant que « ceux qui sont restés au Koweït sont des traîtres », Son Altesse a nié cette allégation honteuse et invraisemblable en disant « aucune personne lucide ne saurait y croire ces, et j'ignore le but derrière ces allégations. Je suis resté huit jours lors de l'invasion du Koweït me déplaçant entre les différentes régions du Koweït suivant la situation de près jusqu'à ce qu'ils m'ont contacté et m'ont informé de quitter le Koweït immédiatement et assumer la responsabilité de la station de radio du Koweït qui a commencé à émettre à partir de Al-Kahfji dans le Royaume d'Arabie Saoudite.

Son Altesse le Premier ministre a félicité les journalistes pour les questions qu'ils ont soulevées concernant la performance du gouvernement et la situation dans le pays, en disant « vous été inutiles si vous ne les soulevez pas, et nous sommes inutiles si nous les écoutons pas. En outre, le gouvernement ne craint rien, même les obstacles ne pourraient entraver ses efforts, nous avons une vision claire qui nous conduira au bienêtre du Koweït et de ses citoyens sous les nobles directives de son Altesse l'Emir ».

Son Altesse a exprimé sa satisfaction et sa fierté envers les responsabilités des journalistes, qui sont à la fois importante et exigeante, soulignant qu'il prendra en considération tout ce qui a été discuté avec les journalistes lors de la réunion et la nécessité de leur présenter un plus grand soutien dans l'avenir.

Retour à toutes les Nouvelles